Visitez le Triangle d’Or grâce à notre itinéraire !

Bordeaux par quartier

Grand Théatre

Le Triangle d’Or est le quartier le plus chic de Bordeaux. Entre restaurants étoilés, hôtels prestigieux et boutiques de luxe, on ne sait plus où donner de la tête. Parmi toutes ces devantures se trouve des vestiges de l’histoire de la Belle Endormie. Découvrez ce quartier grâce à notre itinéraire.

Sommaire:

Un peu d’histoire !

Le Triangle d’Or est l’un des quartiers les plus emblématiques de Bordeaux. À l’époque Gallo-Romaine, il était très fréquenté, notamment grâce aux édifices et ordres religieux qui s’y trouvaient. Durant une partie du Moyen-âge la ville était sous la domination anglaise. C’est en 1453, après la bataille de Castillon, qu’elle passa sous la domination des rois de France. Pour punir les Bordelais de leur soutien aux anglais, le roi Charles VII fit édifier le château Trompette, sur l’actuelle place des Quinconces. Les bourgeois furent obligés de le construire eux mêmes, cela symbolisait la domination des rois français. Il sera à plusieurs reprises attaqué et détruit, mais Louis XIV ordonna sa reconstruction. En 1677, le peuple bordelais mécontent attaqua une énième fois le château en vain. Pour les punir, le roi décida de détruire les piliers de Tutelle, ancien temple dédié à Tutela une divinité protectrice de la ville de Burdigala (ancien nom de Bordeaux) situé sur la place de la Comédie. Le château Trompette sera finalement vendu en 1787 par Louis XVI, et complètement détruit en 1818 pour y construire la place des Quinconces. C’est l’Intendant Tourny qui entreprit la construction de cette place ainsi que de la place Tourny et le cours de l’Intendance comme nous le connaissons aujourd’hui. Le Triangle d’Or et sa richesse architecturale doivent sa renommée à l’Intendant Tourny.

 

Partie 1: De la Place des Quinconces au Passage Sarget

Place des Quinconces

Commencez votre balade en vous rendant aux Quinconces. Comment vous y rendre ? Empruntez le tram B ou C ou encore l’un des nombreux bus s’arrêtant à cette place. Longez l’allée de platane jusqu’à arriver à la même hauteur que les deux colonnes Rostrales.

Colonnes rostales de la place des quinconces©tripadvisor

Dirigez-vous vers l’esplanade en empruntant l’escalier. De chaque côté, vous pourrez observer les deux colonnes de 21 mètres chacune, construites en 1829. Au sommet se trouvent des statues ; l’une à l’effigie de  Mercure (du côté ville) représentant le commerce, et l’autre d’Artémis symbolisant la navigation. Les colonnes sont ornées de symboles marins gravés dans la pierre rappelant la vocation portuaire de la ville.

Place des quinconces©tripadvisor

Cette place mesure 12 hectares et s’inscrit comme la plus grande d’Europe. Elle est souvent l’hôtesse de manifestations comme la foire aux plaisirs ou la brocante.

statue quinconces©cestenfrance

Continuez tout droit, dos à la Garonne en direction du Monument aux Girondins. A mi chemin de cette esplanade, vous observerez de chaque côté, deux statues. Celle située à votre droite représente le philosophe et écrivain des Lumières, Montesquieu. Celle à gauche, représente Montaigne, lui aussi philosophe et écrivain mais durant la Renaissance.

 

Monument aux Girondins

monument aux girondins

Poursuivez votre balade jusqu’aux Monuments des Girondins. Observés ainsi la colonne de 43 mètres et ses deux fontaines. Le monument fut construit entre 1894 et 1902 en mémoire aux députés Girondins tués par les Montagnards en 1793.  En haut de cette colonne vous pourrez apercevoir une allégorie de la Liberté brisant ses chaînes. En bas les fontaines ont chacune une signification. Côté Chartrons, elle représente le triomphe de la Concorde (divinité Romaine).

Monument aux girondins

Du côté de la place Tourny, la ville de Bordeaux est représenté assise sur une proue d’un navire et une corne d’abondance (objet mythologique utilisé par le dieux Ploutos, dieux de la richesse et de l’abondance). Vers le fleuve on observe un coq (allégorie de la France) entourée de deux personnes symbolisant l’Histoire et l’Éloquence.

Monument aux girondins

Pour finir, dirigé vers le Grand Théâtre, on observe un char tiré par quatre chevaux marins symbolisant le Bonheur piétinant les trois vices : l’Ignorance, le Mensonge et le Vice. Cette œuvre sculpturale fait partie des plus beaux monuments de Bordeaux.

 

Place Tourny (actuellement en travaux)

Place tourny© idéveloppement

Vous voici arrivé sur la Place Tourny. Comme son nom l’indique, cette place a été créée à l’initiative de l’Intendant Tourny au courant du 18ème siècle. En premier lieu cette place n’était composée que de maisons basses car la place se situait dans la ligne de tirs de canon des batteries du Château Trompette (place des Quinconces).

L’élément central de cette place est évidemment la statue en hommage à l’Intendant Tourny , qui fut une première fois érigée en 1825, puis remplacée par la statue actuelle lorsque les bâtiments environnants furent rehaussés, rendant la première statue trop « petite ».

Vous pouvez maintenant vous diriger vers les allées Tourny.

 

Les allées Tourny

Allées Tourny

Cette allée présente plusieurs rangées de tilleuls. Cette allée est encore une initiative de l’Intendant Tourny qui obtenu le droit de créer une avenue entourée d’arbres au pied du Château Trompette en 1744.

Carrousel Tourny

Au bout de celles-ci vous pourrez remarquer le fameux carrousel des allées Tourny, si vous réalisez cette visite guidée avec des enfants, ceux-ci pourront en profiter !

Arrivé(s) à la fin des allées Tourny, vous voilà à la Place de la Comédie.

 

La Place de la Comédie

CIVB

Sur votre gauche vous apercevrez le CIVB. Ce bâtiment est remarquable par son architecture en proue de bateau. Construit entre 1786 et 1789, il est parfois comparé au Flatiorn Building de New-York. Vous pouvez profiter d’un instant pour goûter aux meilleurs vins bordelais au Bar à Vins du CIVB de Bordeaux.

Dirigez-vous en direction de la Place de la Comédie. Vous passerez devant l’Office du Tourisme, le restaurant mythique l’Entrecôte, ou encore le mythique hôtel des Quatres Soeurs. Il est connu pour avoir accueilli le compositeur allemand, Richard Wagner et sa maîtresse. Cette tromperie lui aura valu une expulsion de la ville.

Place de la comédie

Une fois arrivé sur la Place de la Comédie, place où se tenait auparavant les Piliers de Tutelle (temple gallo-romain évoqué précédemment), vous pourrez observer le Grand Théâtre.

 

Grand Théâtre

Grand Théatre

Sa construction avait été imposée par le duc de Richelieu à l’instar des Bordelais. Il avait confié la construction du théâtre à Victor Louis. Aujourd’hui, le Grand Théâtre est l’un des édifices les plus emblématiques et les plus appréciés de la ville. La façade principale se compose d’un péristyle à douze colonnes inspiré des codes de l’architecture grecque.

statues grand théatre

Au dessus se trouve une balustrade ou siège douze statues représentants les déesses Minerves, Junon et Vénus ainsi que les neuf muses grecques. Ces sculptures sont les oeuvres de Berruer, célèbre sculpteur français ayant également participé à la réalisation de la cathédrale Notre Dame des Chartrons. Le Grand Théâtre est aujourd’hui l’hôte de nombreuses représentations artistiques comme notamment les ballets de l’Opéra National de Bordeaux. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, le théâtre avait accueilli l’Assemblée nationale.

Vous pouvez visiter le Grand Théâtre mais les visites dépendent du planning des répétitions, il faut se renseigner à l’avance. Si vous avez la chance de le visiter, observé le majestueux escalier central qui a inspiré Garnier pour  l’Opéra de Paris, ou encore le plafond allégorique représentant Bordeaux offrant le Grand Théâtre à Apollon et aux muses.

Grand hotel

Si vous vous tenez dos au Grand Théâtre vous verrez le Grand Hôtel de Bordeaux. Autrefois appelé l’hôtel de Rolly, il fut construit en 1780 par François-Richard Bonfin en suivant les plans de Victor Louis.

Empruntez maintenant la rue Mautrec.

 

Le Cour Mably

Cours Mably

La rue étroite débouche sur la place du Chapelet et vous pourrez y observer le cours Mably ainsi que l’Église Notre Dame.

Le cours Mably date de 1886 et fut imaginé par l’architecte Claude Durand. A l’intérieur vous découvrirez le cloître d’un ancien couvent Dominicains (les Jacobins) du 17ème siècle.

 

L’église Notre Dame

église Notre Dame

Vous pouvez aussi découvrir l’Église Notre Dame, datant du 17 et 18ème siècles. Originellement, cette église était la chapelle de l’ancien couvent dominicain de la cours Mably. Elle fut créée dans un style baroque et vous trouverez à l’intérieur une décoration très riche.

Nous vous proposons maintenant de vous diriger vers le passage Sarget, situé juste à côté.

 

Passage Sarget

Passage Sarget

Vous voilà arrivé au Passage Sarget qui relie la Cours de l’Intendance à la Place du Chapelet. Vous pourrez y découvrir quelques boutiques tout en découvrant une très belle verrière datant de 1878.

Si vous le souhaitez, vous pouvez prendre une petite pause « goûter » au Salon de thé Any’Teas. Vous y trouverez une ambiance cosy, de très bons thés et des petits scones qui sont des merveilles.

Après cette petite pause gustative, nous vous proposons d’entamer la 2ème partie de cet itinéraire.

 

Partie 2: Du Marché des Grands Hommes au Passage Sarget à la rue Saint Rémi

Rejoignez maintenant le Marché des Grands Hommes par la rue Voltaire ou la rue Diderot.

 

Marché des Grands Hommes

marché des grands hommes

Le Marché des Grands Hommes se situe exactement au centre du Triangle d’or. Son nom n’a pas été donné au hasard, il fait référence aux noms des rues autour: Voltaire, Diderot, Montaigne, Rousseau, Buffon, Montesquieu. Il a vu le jour au 1790, après la Révolution, avant la place était occupée par des monastères (Jaconbins et Récollets). Ce lieu est surtout connu pour sa grande verrière et sa vocation commerciale qui débuta aux alentours de 1806.

Empruntez maintenant la rue Montesquieu vers le Cinéma Le Français.

 

Cinéma Le Français

Cinema le français

Vous voici arrivé devant l’un des nombreux cinémas de Bordeaux, mais pas n’importe lequel ! Ce bâtiment était auparavant un théâtre, construit en 1800 par Jean Baptiste Dufart. De style néo-classique, il est en forme de triangle et rappelle le côté gréco-romains du Grand Théâtre de part ses colonnes. Pour l’anecdote, la représentation de Tartuffe de Molière inaugura le théâtre le Français au début du siècle.

Remonter maintenant la rue Condillac pour rejoindre la place Gambetta.

 

Place Gambetta (actuellement en travaux)

Place gambetta©Sylvain Machefert

Vous vous trouvez à présent sur la place Gambetta.

Initialement, la place fut créée en retrait du centre-ville, suite à l’initiative du Marquis de Tourny en 1746, pour remplacer des fossés qui servaient initialement de décharge.

Pour la petite histoire, la place Gambetta a longtemps accueilli une guillotine (entre le 18ème et le 19ème), environ 300 personnes y ont perdu leur tête.

Comme bon nombre de places bordelaises, la place Gambetta ne s’est pas toujours appelée ainsi. De 1770 à 1790, elle se prénommait « place de Dauphine », en honneur au mariage du Dauphin de France de l’époque : Louis XVI. De 1790 à 1811, on l’appelait place Nationale, faisant allusion à la guillotine qui s’y trouvait. Le dernier nom de transition que l’actuelle place Gambetta a porté est celui de « place du Roi de Rome » donné par le maire Jean-Baptiste Lynch en 1811. Depuis, elle détient son actuel nom, « la place Gambetta », en hommage à Léon Gambetta qui fut un homme politique et membre du gouvernement de la Défense et président du Conseil.

Au cours du 19ème siècle, elle a vu son esthétisme changé en accueillant en son centre un jardin à l’anglaise où il fait bon de flâner lorsque les beaux jours arrivent.

 

Cours de l’Intendance

Vous marcher maintenant sur le cours de l’Intendance, qui suit le tracé des anciens fossés (longeant les remparts gallo-romains). D’ailleurs son premier nom fut « Fossés de l’Intendance » avant de porter son nom actuel. Vous y trouverez bon nombre de boutiques de luxe et un très beau point de vu sur la cathédrale Saint André au croisement de la rue Vital-Carles.

Casa goya

Rendez-vous au 57 cours de l’Intendance. Vous trouverez sur la façade une plaque en hommage à Goya. En effet, ce célèbre peintre y a habité de 1824 jusqu’à sa mort en 1828. Il fuyait notamment l’Espagne après le retour au trône du roi Ferdinant VII. Depuis, le lieu a été transformé en centre culturel espagnol.

Poursuivez votre progression sur le cours de l’Intendance.

façade cours de l'intendance

Si vous levez les yeux, vous pourrez observer l’architecture bordelaise dans toute sa splendeur, comme par exemple ces atlantes sur la façade du Pressoir d’Argent, restaurant du Grand Hotel dirigé par le chef international Gordon Ramsay.

Vous voici arrivé à l’intersection de la rue Sainte Catherine, le cours de l’Intendance et le cours du Chapeau Rouge.

 

Cours du Chapeau Rouge

 

Galerie Bordelaise

Galerie bordelaise

Vous voici à présent devant la Galerie Bordelaise. Celle-ci relie la rue Sainte Catherine à la rue des Piliers-de-tuelle. Elle fut créée en 1831 par Gabirel-Joseph Durand pour le marquis de La Torre. A l’origine, elle devait être composée de 2 diagonales mais finalement une seule à vue le jour. En vous baladant à l’intérieur, vous pourrez admirer la magnifique verrière et le charme de cette ancienne galerie qui est restée figée dans le temps.

Rejoignez maintenant la rue Saint Rémi.

 

Rue Saint Rémi

Cartes postales bordeaux

La rue Saint Rémi est connue pour rassembler pléthore de très bons restaurants. S’il est l’heure pour vous de déjeuner, c’est l’endroit idéal pour vous régaler !

Vous trouverez aussi une très jolie petite boutique de souvenirs bordelais au n°38.

 

Rue Sainte Catherine

Évidement, vous aurez remarqué la proximité de la rue Sainte Catherine. Nous vous proposons donc de finir cet itinéraire en profitant de cette rue, artère commerçante la plus longue d’Europe, et de profiter de la Promenade Sainte Catherine, véritable centre commercial à ciel ouvert.

Promenade sainte catherine

 

logo appareil photoN’hésitez pas à partager vos photos de cet itinéraire sur les réseaux sociaux avec le #bonjourbordeaux

Photos © 209 AGENCY

Publié par Cindy Moy

Ces articles pourraient vous intéresser