Visitez le quartier de La Bastide grâce à notre itinéraire !

Bordeaux par quartier

lion bleu de la Bastide

Très longtemps considéré comme un quartier industriel et décrié par les bordelais de la rive Gauche, le quartier de la Bastide est aujourd’hui en pleine évolution. Relié à la rive gauche depuis seulement 1822 grâce au pont de Pierre, ce quartier de la rive droite a su se métamorphoser au fil du temps pour nous proposer des lieux insolites tels que Darwin ou encore des coins de verdure tels que le Jardin Botanique. Nous vous proposons donc aujourd’hui de visiter le quartier de La Bastide grâce à notre visite guidée.

Sommaire:

Un peu d’histoire !

Le quartier de La Bastide a longtemps été le « vilain petit canard » de la région bordelaise. A l’origine, cet endroit était une zone marécageuse, jusqu’alors très peu habitée. L’accès à la rive gauche était compliqué puisque le pont de pierre n’existait pas encore, on y accédait alors par bateau (bac). Il faudra attendre la Révolution pour que cette partie de « l’entre-deux-mers » soit rattachée à la ville de Cenon. L’activité portuaire était alors l’une des principales activités, c’est d’ailleurs de cette activité que le quartier tiendrait son nom. En effet, le quartier possédait un port nommé « port de la Bastille » car il était protégé par une enceinte de mur, le nom du quartier en serait donc un dérivé. Parmi les autres activités majeures on retrouve celle du travail de la vigne. La Bastide était une étendue de vignes à perte de vue. Cela sera le cas jusqu’au 19ème siècle.

Dès lors que Napoléon fait relier les deux rives par le pont de pierre, le quartier s’industrialise et devient une annexe de la ville de Bordeaux en 1865. On y retrouvait principalement des populations ouvrières, très pauvres qui conféra au quartier sa mauvaise réputation qui lui collera à la peau pendant encore longtemps. Quelques années plus tard, les industries quittent le quartier en laissant les sites industriels en friches.

Il faudra attendre les années 2000 pour que Alain Juppé, maire de la ville, décide de réhabilité le quartier.

 

Partie 1: Du pont de pierre à la Gare d’Orléans

Batcub Bordeaux©enfant-bordeaux.fr

Sachez qu’il vous est possible de rejoindre la rive droite via le Batcub, une navette fluviale. Vous pouvez le prendre à l’arrêt « quinconces » situé sur les quais, à proximité de la Place la Bourse, et il vous mènera directement à l’arrêt Stalingrad. Sinon, vous pouvez emprunter le pont de pierre à pied comme expliqué dans la suite de l’itinéraire.

 

Pont de pierre

Pont de pierre

Nous vous proposons de commencer cet itinéraire du quartier de la Bastide en traversant le célèbre Pont de Pierre à pied. Partez depuis la Porte de Bourgogne pour vous rendre sur la rive droite. Vous pourrez ainsi admirez la belle vue que vous aurez sur la Place de la Bourse ainsi que sur le miroir d’eau.

Le pont de Pierre est le pont le plus ancien de Bordeaux. Il a été construit sous l’impulsion de Napoléon en 1822 pour enfin relier les deux rives autrement que par les bateaux, notamment pour faciliter le passage des troupes vers l’Espagne.

La construction d’un pont fut décidée aussi tardivement pour plusieurs raisons: tout d’abord la largeur de la Garonne est assez importante (plus de 500 mètres !) avec des berges assez instables et des fonds vaseux. Mais il y a aussi des raisons moins « techniques », comme le fait de ne pas vouloir de pont pour mieux se protéger. La création du Pont de Pierre fut donc un événement.

Pont de pierre

Du point de vue architectural, vous retrouverez des pierres de taille pour les piles et les arcs et des briques rouges pour les voutes. L’ouvrage fait 487 mètres de long, ce qui fait de lui une vraie prouesse technique pour l’époque. Il sera même qualifié de « monument du siècle’. Il restera le seul pont à traverser la Garonne pendant plus d’un siècle et marqua une grande étape dans le développement de la ville mais surtout du quartier de la Bastide.

Pour l’anecdote, le pont comporte 17 arches, une pour chaque lettre de Napoléon Bonaparte et le passage sur pont sera payant jusqu’en 1863 !

 

Place Stalingrad

Place stalingrad bordeaux©lebonbon.fr

Après votre traversée, vous voici arrivé à la place Stalingrad.

Après la construction du pont, se construit un axe majeur, celui vers Paris, nommé l’Avenue de Paris (aujourd’hui l’Avenue Tiers). On décide donc en 1826 de créer une place à la jonction du pont et de cette nouvelle artère: la Place du Pont.

Elle deviendra « la place Stalingrad » plus tard, en hommage à la ville russe où les allemands furent battus durant la 2ème Guerre Mondiale.

Cette Place resta longtemps une importante entrée vers Bordeaux dû à ses deux gares à proximité: la Gare d’Orléans (maintenant le cinéma Mégarama) et la Gare de l’État qui fut détruite et remplacée par la caserne des pompiers de la Benauge.

lion bleu de la Bastide

Il faudra attendre 2000, pour que la place soit rénovée par Olivier Brochet, Emmanuel Lajus, Christine Pueyo et Bruno Fortier. En 2005, avec les travaux réalisés pour le passage du tramway, elle accueille le célèbre lion bleu de Stalingrad de Xavier Veilhan qui trône en son centre.

Empruntez maintenant la rue Montmejean puis la rue de l’Ecole pour rejoindre la rue Châteauneuf et sa maison Cantonale.

 

Maison cantonale de la Bastide

Maison cantonale de la bastide

Vous vous trouvez à présent devant l’un des bâtiment qui fut le cœur du quartier de La Bastide: la maison cantonale de la Bastide.

Avec la construction du pont et de l’industrialisation, le nombre d’habitants augmente dans le quartier mais celui-ci ne possède toujours pas de bâtiment officiel ou encore de justice de paix (il fallait alors aller sur la rive gauche). Le maire de l’époque, Paul Louis-Lande, décide donc en 1903 de créer une maison cantonale. Le projet est confié à Cyprien Alfred-Duprat, architecte bordelais, et début en 1913. Malheureusement, le chantier est largement retardé par la 1ère Guerre Mondiale, le plus gros de la maison sera donc construit à partir de 1824 et fini en 1926.

Horloge maison cantonale bastide

La maison cantonale, de style Art Nouveau, accueillera une bibliothèque, un commissariat, une salle d’audience de la justice de la paix, une mairie de quartier.

Aujourd’hui elle accueille principalement des spectacles, des conférences, des réunions de quartiers et des activités associatives.

Après avoir admiré cette magnifique maison cantonale, vous pouvez revenir sur vos pas dans la rue de l’Ecole puis tourner à droite sur la rue Chabrely. Vous atteindrez ainsi l’Avenue Thiers et ainsi l’église Sainte-Marie-De-La-Bastide

 

Église Sainte-Marie-De-La-Bastide

Sainte Marie de la bastide

Vous allez maintenant découvrir l’église Sainte-Marie-De-La-Bastide.

Avec l’essor que le quartier connu au 19ème siècle, il fallut bâtir un édifice religieux pour y accueillir les croyants. Malheureusement, la chapelle de La Bastide, construite rue Letellier dans les années 1830, ne peut plus contenir tous les fidèles. Il est donc décidé en 1860 de construire sur l’Avenue de Paris l’église Sainte-Marie de La Bastide capable d’accueillir la population ouvrière de plus en plus grandissante.

Les travaux débutent en 1864 pour s’achever en 1887 sous l’ordre de l’architecte Paul Abadie (connu pour ses nombreux édifices religieux). La construction fut longue et périlleuse dû au sol très instable (tourbeux).

bulbe sainte marie bastide

Cette église est reconnaissable à son bulbe couronné d’un lanternon qui fait écho à la basilique du Sacré Coeur de Montmartre.

Rejoignez maintenant l’Allée Serr pour découvrir l’ancienne gare d’Orléans.

 

Cinéma Mégarama / ancienne gare d’Orléans

cinéma megaram bastide

Lorsque l’on pense gare bordelaise, on pense gare Saint-Jean. Pourtant elle n’est pas la première gare bordelaise à avoir vu le jour. Vous voici arrivé devant ce qui fut la gare d’Orléans, la première gare bordelaise, l’un des plus anciennes gares française (mise en service en septembre 1852).

Elle fut construite par l’architecte Darru à la demande de la compagnie des chemins de fer d’Orléans et devint le terminus de la ligne Paris – Orléans – Bordeaux. Dès 1844, la municipalité de Bordeaux réfléchit à la construction d’une gare, mais sur la rive gauche ! Cela n’arrangeait pas la compagnie des chemins de fer, notamment pour le passage du train sur la Garonne qui aurait été compliqué. Elle sera donc édifiée sur la Rive Gauche qui est en plein essor.

Au début, elle ne reçoit que des trains en provenance d’Angoulême. Puis en Juillet les premiers trains en direction de Paris partent. Le premier train atteint Paris en 13h et 17 minutes en roulant à 60km/h. On est bien loin des 2h d’aujourd’hui !

A partir de 1859, on y construit une halle dédiée à la marchandise qui sera un élément très important jusqu’à la désaffectation de la gare.

Malheureusement, à la fin des années 1850, le trafic de la gare diminue. La gare Bordeaux-Saint-Jean a vu le jour, son trafic augmente grâce à la création de la passerelle Eiffel qui la reliera au nord de la France. Les trains de voyageurs de la gare d’Orléans sont donc progressivement supprimés.

Coup du sort, en 1906, la gare connait un incendie mais ne sera que sommairement réparée, l’Etat refusant de profiter de l’occasion pour la moderniser et d’y intégrer des restaurants pour les voyageurs. Le dernier train transportant des voyageurs pris le départ en 1951. L’activité marchande, quant à elle, continuera quelques années avant de se stopper laissant la gare à l’abandon pendant de nombreuses années.

gare orléans bordeaux bastide

Aujourd’hui, les restes de cette gare sont occupés par le cinéma Mégarama ainsi que des restaurants. L’entièreté de la gare n’a pas survécue. Originellement en forme de U, la halle principale a disparue.

Vous pouvez maintenant remonter l’Allée Serr (en direction de l’église Sainte-Marie de la Bastide) pour rejoindre l’entrée du Jardin Botanique.

 

Jardin Botanique

Jardin Botanique

Moins connu que son acolyte le Jardin Public, le Jardin Botanique de Bordeaux est une vraie mine de trésors naturels !

Aujourd’hui vous pouvez le trouver sur la rive droite, mais cela n’a pas toujours été le cas ! Créé au début du 17ème siècle (1629), il se situait sur la Rive gauche et a déménagé plusieurs fois (y compris au sein même du Jardin public). Il est issu de la tradition médiévale du jardin des plantes médicinales. Il est déplacé dans le quartier de La Bastide au début des années 2000 et fut créé par la paysagiste Mosbach et l’architecte Jourda .

Vous pouvez retrouver différents espaces: la galerie des milieux (représentant) 11 milieux naturels du bassin aquitain), l’allée des plantes, le sentier des pionnières et le jardin aquatique.

Jardin Botanique

C’est l’endroit idéal pour profiter de la nature durant une journée ensoleillée. Pour les personnes réalisant cet itinéraire avec des enfants, armés de patiente (et un peu de silence), il vous sera possible de voir quelques grenouilles et poissons, ouvrez l’œil !

Une fois le Jardin Botanique traversé, vous arrivez sur le quai des Queyries, tournez à droite Pour rejoindre Darwin.

 

Partie 2: De Darwin au parc aux Angéliques

Darwin

Darwin

Si vous vous êtes un peu renseigné sur Bordeaux, vous n’avez pas pu passer à côté de l’écosystème Darwin. Devenu en quelques années un lieu ultra prisé de Bordeaux, Darwin est un lieu alternatif, associatif, dédié au développement responsable et à l’écologie.

Mais le lieu n’a pas toujours été un espace éco-durable. Elle fut longtemps une caserne militaire, construite en 1876 suite à la guerre franco-prussienne. Elle a été réquisitionnée par l’armée allemande en 1940 pour y loger les ouvriers espagnols qui travaillaient sur la base sous-marine. Elle reprendra ses couleurs françaises à la fin de la guerre et sera utilisée jusqu’e 2005. L’armée cède alors les bâtiments à Bordeaux Métropole qui le laissera à l’abandon pendant plusieurs années.

darwin street art

C’est en 2008 que Philippe Barre et Jean-Marc Gancille lancent le projet « Darwin » avec l’idée d’un lieu responsable. On y retrouve alors un magasin général (avec un restaurant), une épicerie bio, une pépinière d’entreprises, des espaces de co-working mais aussi du street art, des espaces dédiés au skate et aux rollers ainsi qu’une ferme urbaine.  Il accueille aussi des associations telles que Emmaüs ou encore des festivals comme Climax.

 

Les Chantiers de la Garonne

Chantiers de la Garonne

Pratiquement en face de l’entrée de Darwin, vous pourrez retrouver les Chantiers de la Garonne. Ancien chantier naval créé en 1902 où l’on créé des bateaux en bois, il fut désaffecté en 1979 et laisser à l’abandon.

Darwin a donc décidé de redonner vie à cet endroit, comme il l’a fait pour la caserne militaire.

Les chantiers de la Garonne sont connus pour être l’endroit parfait pour se poser au coucher du soleil sur des chaises longues, les pieds dans le sable en dégustant de bons fruits de mer et une bière artisanale avec une vue imprenable sur la rive gauche de Bordeaux ainsi que la Garonne.

Les chantiers de la Garonne c’est aussi un club nautique, Les Marins de la Lune. Vous pourrez y pratiquer la voile, le stand up paddle ou encore le kayak !

 

La Guinguette Chez Alriq

Guinguette Alriq

Et pourquoi ne pas finir la journée en faisant un arrêt à la guinguette de Chez Alriq ? Lampions, fanions et ambiance de fête de village sont au rendez-vous. Ce lieu populaire, proche de la Garonne propose une programmation variée, de quoi ravir tout le monde et de partager un moment festif en famille ou entre amis !

 

Le parc aux Angéliques

vue depuis le pont de pierre

Les chantiers de la Garonne et la Guinguette que nous venons de vous présenter font partie du Parc aux Angéliques. Ce n’est autre que l’aménagement des quais en aires verdoyantes et agréable à emprunter. Vous pouvez ainsi longer la Garonne et profiter de la magnifique vue sur la place de la Bourse (cela est encore plus beau la nuit avec les illuminations). Vous pourrez ainsi rejoindre le pont de pierre et retrouver la rive Gauche.

Nous espérons que vous avez apprécié cette visite guidée à travers le quartier de La Bastide et qu’elle vous aura appris quelques petites choses !

 

logo appareil photoN’hésitez pas à partager vos photos de cet itinéraire sur les réseaux sociaux avec le #bonjourbordeaux

Photos © 209 AGENCY

Publié par Cindy Moy

Ces articles pourraient vous intéresser